Bienvenue
Actualités
05 Avril
08:07
Girondins : le chantier inattendu et compliqué des nouveaux dirigeants bordelais

Ce soir, les Girondins de Bordeaux accueillent l’Olympique de Marseille dans leur enceinte. Qui, une fois, encore ne sera pas remplie pour l’occasion.

Ca ne sonnera pas creux, non. Mais on attendait tout de même une toute autre affluence, ce soir, pour le choc Girondins-Olympique de Marseille au Matmut Atlantique. Ainsi, ils ne devraient être que 30 000 supporters dans un stade qui peut en contenir 12 000 de plus, prouvant à quel point les joueurs de Paulo Sousa ont peu à peu perdu leurs principaux soutiens en raison de leurs mauvais résultats.

Les dirigeants le savent, et c’est l’explication principale du couac : Bordeaux fait une mauvaise saison qui justifie la désaffection du public. Autre souci pour Anthony Tiodet, nommé directeur billetterie et hospitalités depuis l’arrivée du fonds d’investissement GACP, et qui s’exprime dans les colonnes de l’Equipe : le prix des places. 40 euros, la moins chère ! « De quoi se couper de toutes les couches populaires. »

Résultat, et c’est aussi le but des ateliers participatifs qui ont été mis en place par la nouvelle direction, le club souhaite désormais écouter et comprendre ses supporters. Avec un but affiché : un taux de remplissage moyen du stade de l’ordre de 85%, ce dernier étant aujourd’hui de… 55%. Autre attente : que les Girondins jouent la moitié de leurs matches à guichets fermés la saison prochaine.

Il y a du travail…

L.T.